29.8.10

Les puces au matin

J'attendais hier matin avec impatience: pas seulement parce que ma copine Athena, du blog Sakura Cosmétiques, se mariait, pas que! Mais aussi parce que le marché aux puces se tenait, comme tous les mois, au centre des congrès.

C'est Tony qui m'a donné le goût de la brocante, en me faisant découvrir les foires-à-tout de Normandie. Jusqu'alors, je ne fréquentais absolument pas les brocantes et autres puces de Moselle, que mes parents, artisans amateurs (entendez par là qu'ils avaient un travail conventionnel, à côté ), m'avaient appris à sous-estimer.

Une fois goûté le plaisir de fouiner, c'est un virus dont on ne se débarrasse plus. Et en ce mois d'août où j'ai découvert pas mal de blogs rétro, j'avais donc envie de savoir ce qui se passait chez les brocanteurs de ma région.


Me voici au petit matin, 7h30: je ne peux pas vous mentir, en ce moment, je suis extrêmement fatiguée, à cause de mes soucis de santé.
J'avais donc juste appliqué ma BB Cream Erborian, du mascara et un Gloss Appeal de Clarins, couleur Sweet Fig. Un pschitt d'Opium pour "finir" le tout, et je me sentais tout de suite plus femme !!!


J'avais envie de vous montrer le détail de ce petit béret en crochet noir: je l'ai acheté l'année dernière, pour être exacte, chez H&M, et je ne l'avais pas vraiment porté depuis.

Comme pour les rouges à lèvres, il m'a fallu un temps pour assumer de porter des chapeaux et des accessoires. Et comme j'ai également des épingles à chignon depuis quelques mois, le tombé du béret devient plus joli, que lorsque je nouais mes cheveux à la-vite avec un élastique.


Dans mon sac, un peu de glamour pour nous désaltérer si besoin. Bon, en même temps, associer glamour et Perrier passerait presque pour un oxymore, et je me demande bien pourquoi la belle Dita a accepté de s'associer à la marque...

Tout comme lors de notre escapade à Ikea, c'est en bus que nous nous sommes rendus à ce marché aux puces.
Sur place, à 8h30, la foule qui arrivait petit à petit, beaucoup d'allemands et d'anglais à l'affût de la bonne affaire.
Tony a même vu des russes et des chinois, qui regardaient justement des monnaies chinoises, tiens.


Le marché était réparti sur 2 halls, et pour la plupart, les exposants étaient des professionnels. Autant dire que si on avait un coup de coeur, il y avait intérêt à pouvoir sortir la liasse de billets de 50€ (vu! ).

Moi, je n'ai pas franchement eu de coup de coeur. J'étais surtout là pour jeter un oeil, me divertir. Bien sûr, j'ai regardé avec une plus grande attention les stands de militaria, un de mes grands intérêts, mais également les vieux mannequins de vitrines, tout en stuc et en chiffon. Un vieux flacon de parfum Shalimar de Guerlain a très brièvement retenu notre attention, mais je crois vraiment que c'était un faux: un flacon rond banalisé, sans le moindre bouchon bleu, seule l'étiquette, ancienne, pouvait attirer l'oeil.


Pas franchement de vieux vêtements à signaler, ni de jolis bijoux... Je pense en revanche qu'une virée dans les boutiques vintage à Paris ferait vraiment mal au porte-feuille !!!

Conclusion: prochaines puces en septembre, nous nous y rendrons peut-être, si nous le pouvons. En attendant, je continue de collectionner petit à petit quelques souvenirs anciens de famille (vendredi, j'ai récupéré un magnifique cigarettier, probablement fabriqué des mains de mon grand-père paternel dans les années 50 ), et ce sont peut-être ceux-là que je trouve les plus beaux !!!


Bisous à vous, passez un bon dimanche !

PS: Je souhaite la bienvenue à Copine Débile (rassure-moi, ça n'est qu'un pseudo?! ) et Linsay, qui viennent de s'abonner à la Minaudière. Merci les filles !!! ♥

27.8.10

Ai-je vraiment besoin de la palette Naked d'Urban Decay ?

C'est vrai, je peux honnêtement me poser la question...


Cette palette, LA palette Urban Decay tant attendue cet automne, on en entend déjà parler depuis 2 mois. La marque met savamment en oeuvre le buzz nécessaire, et aux Etats-Unis, où elle est sortie en juillet, elle s'est retrouvée sold out quelques jours seulement après son lancement.

Pour ma part, je vous en parlais hier, de cette palette. Parce que l'idée d'une wishlist d'automne m'était venue depuis quelques temps déjà.

Mais franchement, au vu de la situation de mon compte en banque et de ma garde-robe désespérément dépeuplée, je peux vraiment me poser cette question crève-coeur:
La palette Naked d'Urban Decay est-elle un investissement o-bli-ga-toire en septembre?

Vous imaginez le terrible dilemme, pour la beautysta, complètement folle de nude, que je suis ? C'est vrai, je ne possède encore aucune palette Urban Decay, puisque j'ai misérablement raté la BOSII (la Book of Shadows II, pour celles qui ne connaissent pas ;-) ), et voilà qu'UD lance en grande pompe une palette de fards nude, qu'on dirait faite pour moi !
Quand je l'ai vue chez Temptalia, je me suis jurée qu'il me la fallait, celle-ci. Quitte à passer une nuit blanche la veille de sa sortie.
Tout l'été, cela a été mon petit point de lumière, ma note d'espoir, comme une récompense pour tous les évènements difficiles que je traversais.

Seulement voilà, la raison du banquier est souvent la plus forte, et l'approche de la saison froide, et de tous ces petits pulls et gilets, quelques pantalons à racheter, m'ont aidé à prendre cette douloureuse décision.
Non, je n'achèterai pas la palette Naked.

Aussi dément et futile que cela paraisse, j'ai mis 2 ou 3 jours à prendre cette décision.
Parce que finalement, si la Naked est superbe, que m'apportera-t-elle de nouveau, me sera-t-elle vraiment utile, quand je possède déjà ces palettes-là:


Parce que question nude, je n'ai pas attendu Urban Decay. Et à la réflexion, lorsque j'ai laborieusement opposé mon envie de l'acheter à la réalité ( "non, je n'en ai pas besoin", "oui, mais 40€, je peux les dépenser pour autre chose"... ), je me suis rendue compte qu'avec tous les fards nude que j'avais déjà en ma possession, la Naked ne m'apporterait pas grand chose de nouveau.


Sur cette photo, mes palettes Paradise Island de Cargo, Instant Sun Light de Clarins, Color Appeal Trio Pro, Linda Evangelista, de L'Oréal et Natural Eyes de Too Faced.

Franchement, si avec tous ces fards, mes envies de nude ne sont pas comblées, je me demande ce qui les comblera.

Et pour ce qui est des smokys dont j'ai également envie cet automne/hiver, et que j'aurais pu réaliser avec les fards Hustle, Creep et Gunmetal, présents dans la palette Naked, je me suis souvenue que je possédais encore un kit SmokyEye Cargo !!! Sans compter un fard Satin Taupe de MAC, et toujours ma fameuse palette Color Appeal Trio Pro, ci-dessus, parfaite pour me faire des smokys dans les tons taupe, comme j'aime !

Alors vraiment, honnêtement, franchement, ai-je besoin de la palette Naked ? A présent, je peux dire que non.

Cependant, j'ai bien conscience que vous êtes beaucoup à l'attendre avec impatience, et certaines d'entre vous n'ont, comme moi, pas forcément le budget nécessaire.

C'est là que mon amie Jenn m'a donné une idée géniale:

La palette Storm de Sleek pourrait être un placebo de choix, à moindre prix, pour toutes celles qui souhaitent se maquiller dans les tons nude, mais qui ne possèderaient pas encore tous les fards nécessaires.

Regardez plutôt:

( photo site Beautiful with Brains )


Et voici les swatches que nous propose Giorgia, sur ce même blog.  A vous de comparer avec ceux présents chez Temptalia.

Si l'on peut regretter que la palette Sleek ne propose pas plus de fards rosés, je trouve tout de même que question fards cuivrés, on y trouve son compte. Et d'ailleurs, voilà ce qui me manque, de toutes les palettes que je possède, je ne crois pas avoir un seul fard vraiment cuivré. Dommage pour moi...

En tout cas, voilà, j'avais envie de vous faire part de cette réflexion. Parce que trop souvent, ces derniers temps, nous sommes bombardées d'injonctions et de désirs créés de toutes pièces par des marques qui savent très bien s'y prendre, notamment en limitant leur production.

Alors, je ne dis pas que c'est le mal incarné, car moi aussi, je joue assez souvent leur jeu, mais il y a tout simplement des moments dans la vie, où malheureusement, je ne peux pas suivre...


Bisous à vous!


Palette Naked d'Urban Decay, attendue en septembre en exclu chez Sephora, au prix de 40€.
Palette Storm de Sleek, disponible chez Colorii, 8,50€.

26.8.10

Mes envies maquillage pour l'automne à venir ...

Allez, vous êtes certainement comme moi: à chaque nouvelle saison, vous avez de nouvelles envies de maquillage! Entre les nouvelles collections qui nous font rêver, et une nouvelle garde-robe à laquelle il faut assortir son make-up, c'est comme pour les magazines, vous vous fixez une sorte de "ligne éditoriale" du maquillage !!!

Pour ma part, voici de quoi j'ai envie, là, dans les semaines à venir.

Cette palette, vous en entendez parler partout, les beautystas s'affolent. On l'attend avec impatience en France, alors qu'elle est déjà sold out aux Etats-Unis.


Forcément, depuis le temps que je serine avec mon addiction au makeup nude, je ne peux que vous parler de la petite nouvelle d'Urban Decay: la palette Naked.

Depuis que je l'ai aperçue fin juin chez Temptalia, je ne pense qu'à elle !!! 12 fards, 2 crayons, un packaging magnifiquement sobre, tout de velours ♥... Je l'attends de pied ferme chez Sephora, où elle est annoncée au prix de 40€, dès la 2è semaine de septembre, selon les "rumeurs".

Mais cet automne, et voilà qu'encore une fois, mes envies personnelles se confondent avec LA tendance de la saison, j'ai surtout envie de lèvres rouges.
"La faute à" beaucoup de blogs rétro visités ces dernières semaines, la décision de m'assumer encore plus en tant que femme, et le pas sauté grâce au Rouge Coco offert par mon amie Jenn.
Le rouge me sied bien, et j'ai décidé de lui faire honneur!

 

Premier attendu sur ma liste: le rouge Russian Red de MAC !!!
Toutes les fans de Dita Von Teese apprécieront ce clin d'oeil ! Russian Red est le rouge à lèvres emblématique de Dita, celui qu'elle cite dans chaque interview, et donc toute aspirante pin-up et femme fatale en devenir se doit de posséder ce bâton!

Si Russian Red est un rouge vibrant, j'ai également envie d'un rouge plus sombre, plus années 40, pour habiller mes lèvres.

 

J'ai dans l'idée de m'offrir Diva, de MAC toujours. Les swatches que j'ai pu voir chez KarlaSugar me laissent penser qu'il serait le rouge parfait, pour combler cette envie.
Il me reste à l'essayer, afin de confirmer ou non cette impression.


Il y a quelques temps, je vous faisais part de mes derniers essais liner, et il me semble avoir attrapé la technique. Il ne me reste qu'à la perfectionner, et c'est exactement ce que je souhaite faire cet automne/hiver.



Cela tombe bien, Bourjois sort une collection intitulée "Paris Barock", qui me plaît énormément !!!
Ces 2 liners, là, particulièrement: un brun, baptisé "Brun Impressionniste" et un liner doré, "Or néo-classique". Tout un programme que j'adore!

J'aimerais vous dire aussi que leur Trio Smoky Eyes Lady Vert de Gris me tente énormément, mais connaissant la tenue des fards Bourjois, je me tournerai (malheureusement) vers d'autres marques, afin de reproduire cette teinte, qui me fait terriblement envie, pour un effet "cinéma allemand expressionniste" !

 

Autre produit Bourjois désiré cette saison, dans la même collection: le vernis à ongles 1 Seconde Gris Cashmere.
Excellente nouvelle pour celles qui ne possèdent pas le cultissime You Don't Know Jacques, d'OPI:  filez voir chez Filles et Futiles, c'est un dupe!
Pour ma part, je possède déjà YDKJ, mais je suis tout simplement folle de ces teintes "greige" (moi j'ai plutôt envie de les appeler "graupe" = gris + taupe ), et je ne me lasse pas de les acquérir!

Et puis cela tombe bien, ma belle-maman étant tombée sous le charme de YDKJ, lors de notre séjour en Normandie, je vais pouvoir lui offrir ce vernis Bourjois très prochainement, à l'occasion de son anniversaire !
Merci Bourjois !!!

Bon, je crois que nous avons fait le tour de mes envies maquillage... Je reste assez raisonnable, non?

Il me reste encore un souhait, pour cet automne, qui m'a été suggéré par la miss de Sakura Cosmétiques, lors d'une conversation...
Des rouleaux chauffants !!! Oui oui, les bigoudis de votre grand-maman!

 

Franchement, ces rouleaux chauffants en céramique, signés Babyliss, seraient parfaits pour une mise en pli digne d'une pin-up. Grâce à la céramique, pas de casse, et des cheveux bien plus doux qu'après un brushing!


Oui, parce qu'après les lèvres rouges, et le liner sur les yeux, j'ai envie de me mettre aux coiffures "apprêtées" ! Pas quotidiennement, mais de temps en temps, histoire de changer!

Voilà pour mes envies maquillage (et coiffure! ;-) ) du moment !!! Parce que du côté des vêtements, il y en a quelques unes, et peut-être que cela fera l'objet d'un billet d'ici quelques jours !!!
Côté maquillage cet hiver, attendez de découvrir la nouvelle collection Clarins, tout simplement divine ! ♥ (et moi, il faut que je vous présente leur collection Rouge Prodige, dans les jours à venir, j'en suis amoureuse!

Et vous ? Qu'est-ce qui vous tente ? Les nouveautés Urban Decay, également? La collection MAC Venomous Villains ? Une collection de vernis ?


Bisous et prenez soin de vous !!!

22.8.10

J'aime: Le Soin Lèvres Réparateur de Plante System

En avril dernier, je vous présentais le Soin Lèvres Anti-Âge de Plante System. En effet, la marque me l'avait gentiment envoyé en test, et je l'avais tellement aimé qu'en 3 semaines, le stick était fini !

Depuis, je cherchais désespérément à en racheter un autre, mais je ne le trouvais pas dans ma pharmacie habituelle.
Enfin, jusqu'à ce qu'en juin, j'y repère le petit présentoir Plante System, bien caché derrière un comptoir. Ni une ni deux, mon cerveau n'a pas eu le temps de dire "ouf!" et je choisissais le Soin Lèvres Réparateur, celui à l'huile de Caméline.


Eh bien, encore une fois, ce baume à lèvres, je l'adore!

Tout comme ses 3 petits copains, les Soins Anti-Âge, Coloré et Nourrissant, le stick en lui-même est composé de beurre de karité,de cire d'abeille et d'huile de sésame 100% bio.

Un petit rappel de toutes leurs propriétés:
Le beurre de karité assure l'hydratation de nos lèvres,et l'allantoïne qu'il contient accélère la réparation des tissus agressés.La cire d'abeille les nourrit et les protège,et leur apporte ses propritétés anti-microbiennes.Enfin,l'huile de sésame,riche en vitamine E,est antioxydante et protège les lèvres des agressions extérieures.

Mais le "plus" de ce baume réparateur, c'est la présence d'huile de caméline.
L'huile de caméline, comme je l'ai appris pour la rédaction de ce billet, est extraite des graines de caméline
Elle est utilisée en cosmétique et comme huile alimentaire depuis des millénaires, pour sa remarquable concentration en acides gras essentiels, et notamment en oméga 3.
Et ça, vous devez commencer à le savoir, c'est vraiment important pour la santé de notre peau!
L'huile de caméline a donc un effet assouplissant, adoucissant et protecteur. Elle est parfaitement toléré par les épidermes les plus sensibles.
Et comme elle est très riche en vitamine E, elle est également anti-âge! Pas négligeable, mmh?

Pour ma part, j'ai tout de suite adoré ce baume!
Son odeur fruitée est à croquer, et niveau hydratation des lèvres, il est génial.
La texture est impeccable, ni trop épaisse, ni trop collante, et reste longtemps sur les lèvres. Je sens que l'hydratation se fait vraiment en profondeur, et ne reste pas en "surface" comme d'autres baumes bien trop riches en paraffine, qui ne font que donner la même impression, de façon superficielle.

Si vous me lisez depuis quelques temps, vous commencez à savoir à quel point j'aime les baumes à lèvres.
Pour moi, c'est le geste indispensable de la journée.

Or, j'ai une vilaine manie: celle de "perdre" mes baumes chez moi. Dans une poche, un tiroir, posé sur un meuble... Je tourne parfois des heures, cherchant à retrouver mon baume.

C'est là que Tony m'a donné une idée géniale: emprunter les porte-parfums Crazy Libellule, à porter autour du cou, pour y mettre ce baume Plante System.
Il se trouve que les parfums en stick Crazy Libellule et les baumes Plante System ont la même taille d'emballage cartonné.
Donc c'est franchement idéal: avec ça, je ne le perds plus. Soit je le porte du cou, soit je l'accroche à une poignée de porte, celle de la pièce où je suis, et là, impossible de l'oublier!


Apparemment, je ne suis pas la seule à avoir adoré ce baume réparateur... Tout ceci s'est passé pendant nos vacances en Normandie, le mois dernier.

Vous voyez cette petite bouille de Gremlin, là? C'est la petite chienne de ma belle-mère...
Eh bien, je crois que la mistinguette a eu, elle aussi, envie de babines bien hydratées... Un chapardage de baume et 20 minutes plus tard, heureusement nous avons réussi à le sauver d'une utilisation un peu trop "sauvage" .... :-))
Quand je vous disais qu'à force de m'en mettre toute la journée, j'égarais mes baumes ! Eh bien, elle, elle l'a trouvé!


Tout ceci pour vous dire, Mesdemoiselles et Mesdames: la prochaine fois que vous vous rendez dans votre pharmacie ou parapharmacie, et que vous trouvez ces baumes à lèvres, ESSAYEZ-LES !!!

Moi, je suis vraiment convaincue! D'ailleurs, la prochaine victime de mes lèvres sera le Soin Lèvres Nourrissant! J'avais bien dit que je les essaierais tous !

Sur ce, passez un bon dimanche!

En Lorraine, il fait très chaud et ensoleillé, et je crois que je vais en profiter pour m'occuper de mes ongles, prendre des bains de soleil, et regarder quelques épisodes de Gossip Girl !
Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis tombée dedans !!! Je consacre donc un peu de mes journées à rattrapper tout mon retard.

Bisous et à très vite!

17.8.10

L'histoire du chapeau qui voulait être beau

Certaines d'entre vous ont eu la primeur d'une photo, la semaine dernière sur Facebook.

Un an que je me suis acheté ce petit chapeau de paille, pour la modique somme de 7€, chez C&A. C'est sa forme qui m'a plu, car je me suis tout de suite dit "Il faut que je change ce biais !".


C'est vrai, un biais mauve, ça ne s'accorde pas avec tout ! Et puis l'été dernier, je me suis retrouvée pas mal occupée et absente de chez moi, notamment parce que j'allais travailler dans un élevage de chiens, en Picardie.

Donc cette année, c'était l'occasion ou jamais !

Puisque juin et juillet ont été consacrés à d'autres activités, c'est lors de nos vacances en Normandie que j'ai trouvé, lors d'un marché dominical, un stand de mercerie. Pour 1€, j'ai pu acheter 1 mètre de biais noir, juste comme j'en avais besoin.

J'avais déjà dans l'idée de décorer ce chapeau avec une fleur en sequins, et c'est en décembre dernier, alors que je me promenais au marché de Noël de Strasbourg, que j'ai trouvé une petite broche noire, chez Camaïeu, pour le tout petit prix de 4,95€. Autant l'acheter, car si j'avais voulu la faire moi-même, elle m'aurait coûté bien plus cher, et n'aurait sans doute pas aussi réussie, ni aussi solide.

Le chapeau et la fleur attendaient donc patiemment que je les marie, depuis des mois...


Première étape:

Il a donc fallu décoller le biais mauve, et enlever la colle séchée, minutieusement, sur le pourtour du chapeau.
Pour cela, les meilleures armes ont été mes ongles et une pince à épiler.
Les ongles avaient l'avantage de ne pas abimer les fibres de la paille, mais la pince à épiler, quant à elle, était bien pratique pour enlever les résidus de colle incrustés dans le tressage.

Durée de l'opération: une bonne heure !


Deuxième étape:

Couper le biais noir à la longueur nécessaire au tour de tête ( + 1 cm), et couper un autre morceau de biais, de manière à cacher la couture du premier.
J'ai choisi de fixer ce 2è morceau, qui épouse parfaitement la largeur du biais, par quelques points.

Le biais mauve d'origine était entièrement et rapidement fixé par des points de colle. Je voulais faire quelque chose d'un peu plus solide.

Une fois ce "noeud" cousu, je l'ai enfilé sur la longueur destinée au tour de tête, en faisant attention que la couture soit cachée contre le chapeau. J'ai encollé les 3/4 de la longueur, et j'ai commencé à minutieusement l'appliquer sur le tour du chapeau.

Pour coller le biais, j'ai acheté une colle tous matériaux, au rayon bricolage. Et j'ai eu raison, car la colle UHU dont je voulais me servir au départ n'aurait pas été assez forte.
Celle-ci, de marque Casto, était suffisamment épaisse et résistante, sans pour autant traverser le tissu.

Après avoir posé grossièrement le biais, j'ai rapidement cousu les extrémités, et fait coulisser le noeud par-dessus. J'ai posé les derniers points de colle, pour coller le noeud, et le reste du tissu.
Puis j'ai entrepris de patiemment ajuster le biais, et chasser les plis qui pouvaient se former.
Voilà pourquoi il est important de couper la longueur de biais à l'exacte dimension que l'on utilisera: le biais doit être tendu sur le chapeau

Durée de l'opération: une dizaine de minutes.


Troisième étape: la fleur

Pour finir, il me restait la fleur à poser.
C'était une broche, une fleur rebrodée de sequins collée sur un support bombé, avec une épingle. Je l'ai d'abord accrochée au chapeau, mais cela faisait trop bizarre: il y avait un espace entre l'épingle et la fleur.
Donc j'ai délicatement décollé la fleur de son support en métal, et j'ai entrepris de la coudre directement sur le chapeau, avant de l'encoller, elle aussi, pour mieux la fixer.

Une fois la fleur collée, je l'ai d'abord fortement pressée contre le chapeau pendant 2 minutes, en comptant mentalement (si si !).
Puis j'ai entreposé le chapeau de telle sorte à pouvoir poser un dictionnaire sur la fleur, afin qu'elle soit bien fixée, et que la colle puisse sécher pendant plusieurs heures.
Pour cela, rien de tel qu'un bord de selle de vélo d'appartement: c'est rond et parfait pour accueillir un chapeau !

Durée de l'opération: une dizaine de minutes + 8 à 10 heures de séchage. 


Et voilà le résultat !!!
C'est exactement ce que j'imaginais, et j'en suis ravie !
La fleur en sequins noirs ajoute une touche sophistiquée à ce petit chapeau de paille.

Pour l'étrenner, j'avais choisi de le porter samedi matin, avec un trait d'eye-liner et mon Rouge Coco. L'ensemble était simple et élégant !
Tellement élégant (?), à vrai dire, que lors de notre visite chez Sephora, Tony et moi avons été abordés à maintes reprises par la même vendeuse, qui nous a mis sous le nez une mouillette de Flora de Gucci, en insistant sur le fait que c'était un parfum chic ! ^^ (et c'est vrai qu'il sentait bon ! ;-) )

Voilà comment je me suis amusée à "vieillir" une autre photo ! Procédé intéressant ! J'aime beaucoup en tout cas:



Bon Mesdemoiselles, je vous souhaite un excellent début de semaine !
La pluie est au rendez-vous par chez moi, et il ne fait pas très chaud ... Du coup, je réfléchis déjà à quelques petits plats d'automne, et carrément à ma décoration de Noël, cette année ! J'aurai quelques petits travaux manuels à faire pour la créer, et cela me plaît !


Bisous, et n'attrapez pas froid !


PS: je souhaite la bienvenue à Fashiongeekette, qui vient de s'inscrire sur mon blog !
Merci à toi ! =D

15.8.10

De l'art délicat de poser son liner...

Hier matin, Tony et moi nous sommes rendus au marché. Pour l'occasion, j'ai voulu tenter à nouveau le liner, après avoir bien observé mes photos.

Finalement, voici le résultat que j'ai obtenu:


On regarde à droite...

Et vers le bas...


On note encore quelques petits tremblements, et de ce fait, le trait n'est pas impeccable. Mais je trouve le rendu bien plus joli que l'énorme trait que je vous ai présenté hier, par exemple.

Alors je ne sais pas si j'ai le liner le plus pratique du monde: en effet, c'est un vieux liner Bourjois, qui doit bien avoir 4 ans. Quand je dis que je ne m'en sers pas souvent, je ne mens pas, la texture est encore excellente!
Donc ce liner Bourjois, c'est un liner pinceau, et peut-être que ça n'est pas la forme la plus évidente pour les "débutantes" comme moi ?!

De toute façon, j'ai décidé qu'il m'en fallait un autre. Même si je suis satisfaite de celui-ci, qui tient très bien et sèche très vite. J'ai juste décidé qu'il m'en fallait un tout neuf, parce que j'ai envie d'en porter plus souvent, et je me dis que peut-être, il y a des présentations plus sympas!

***

Pour vous parler du marché d'hier, en lui-même, c'était sympa! Pas vraiment meilleur marché que dans les grandes surfaces, mais l'ambiance du marché couvert nous donne toujours envie d'y faire nos achats, de façon exclusive. Je crois qu'on s'imagine bien, en amoureux, venir y acheter de beaux produits, un panier en osier au bras!

Parce que sinon, question boutiques de vêtements, c'est la cata! Evidemment, je ne suis entrée que dans les enseignes comme Promod, Camaïeu, Jules (ben oui, pour Tony...). J'aimerais bien, moi, m'habiller chez Manoukian, Darel et autres, mais pour l'instant, mon porte-feuille passe le chemin.
Bref. Ce qu'on nous présente, donc, est cheap et de bien piètre qualité... Et c'est vendu à des prix astronomiques!
39,90€ le petit pull marinière élimé, avec fils qui dépassent,chez Promod, c'est franchement abusé!

Je ne suis pas retournée chez H&M depuis mon énorme craquage le premier jour des soldes. J'espère que la nouvelle collection d'alors, qui m'avait fait succombé, est toujours en rayon!

Sinon, bonne nouvelle pour les Messines: Sephora vend enfin du Urban Decay! Des mois que j'étais malheureuse, parce que je ne trouvais pas cette marque en ville, donc la surprise était de taille, d'autant plus que la palette Naked y est déjà annoncée, au prix de 40€. Et cette palette, je la VEUX!

J'ai également pu tester d'autres Rouge Coco, et ça n'est pas très malin de ma part, parce que maintenant, je peux ajouter Gabrielle et Rivoli à ma wishlist...

Autre surprise: le parfum Womanity de Mugler. Des semaines que je voulais le sentir. Depuis qu'il est annoncé dans les magazines, en fait. Déjà, le flacon est superbe: rose avec un bouchon vaporisateur ouvragé, aux multiples visages de femmes...
Mais alors, le jus... Une explosion olfactive !!! C'est doux, c'est entêtant, c'est salé, c'est sucré... J'ai eu le coup de foudre immédiatement! Je crois que avec ma mouillette sous les narines, je ne savais plus comment me tenir tellement je venais de tomber éperdûment amoureuse...

Au final, j'étais contente d'être sortie, et tout aussi contente de rentrer, car j'ai à la maison une belle coiffeuse années 30 qui n'attend que moi, et mes petites mains, pour lui redonner une nouvelle jeunesse!


Elle va être traitée comme une princesse: décapage, ponçage, vernissage... Un vrai soin de beauté! J'ai même prévu de consacrer un billet à cette restauration, parce qu'elle le vaut bien! =D

Sinon, j'ai nettoyé cette petite chose kitsch et rétro, que j'ai rapporté en même temps que la coiffeuse.
Un cale-porte en fonte!


Tony le trouve absolument affreux et kitsch :p... Moi, bien que je le trouve tout aussi kitsch, je le trouve également rigolo, et la porte de notre salle de bains a besoin d'être calée.
Comme dans tous les vieux apparts, le bois bouge et "gonfle" selon les saisons. Donc en hiver, cette porte ferme très bien, et dès que l'été arrive, impossible de la fermer... Ce sera donc le rôle de ce petit chien!



Passez un bon dimanche !!!

14.8.10

Ce soir-là, j'avais le trac...

Je me rends compte que je ne vous ai pas présenté tous les maquillages que j'avais réalisé pendant nos vacances à Rouen.
En voici un en particulier, que j'ai porté lors d'une soirée en famille, il y a maintenant 15 jours.
Ce soir-là, ma belle-mère avait préparé LE plat familial, au sens large: un couscous maison mijoté avec amour pendant 9 heures.

En effet, la tante de Tony venait nous rendre visite, et pour ma part, c'était la première fois que je la rencontrais.
Autant vous dire qu'effectivement, j'étais un peu nerveuse, et pour l'occasion, j'avais dégainé les pinceaux et le liner!


Teint:
- BB Cream Erborian dorée
- Concealer Studio Finish NW20 MAC
- Blush (Palette Joues & Regard 02 TBS )

Yeux:
- Palette Instant Sun Light de Clarins
- Eye-liner noir Bourjois
- Mascara noir Volum' Express Effet Faux-Cils Gemey
- Crayon khôl noir Bourjois

Lèvres:
- Rouge Viva Glam V, MAC
- Joli Rouge Brillant Sorbet, Clarins (une touche posée au centre des lèvres)


A la réflexion, je sais bien que je ne suis pas une pro du liner, et la prochaine fois que j'en porte, je ne l'appliquerai pas en suivant forcément tout le ras des cils.
En effet, en voyant ces photos, je trouve que le résultat est trop chargé et ne rend pas forcément joli.

En "vrai" cependant, on peut dire que le résultat d'ensemble était très présentable. Et pour preuve, la tante de Tony m'a trouvé "belle comme un coeur"! Je n'étais pas là pour l'entendre, puisqu'elle le lui a dit en apparté.
Ouf, j'ai passé les présentations avec succès! =D

***
Sinon, pour le plaisir de vos papilles et surtout de vos yeux, voici une jolie photo du dessert qui accompagnait à merveille notre délicieux couscous:


Des dattes, quelques amandes et du thé à la menthe, Kusmi s'il vous plaît et absolument délicieux et parfumé! Je suis une gourmande, et je ne peux pas m'empêcher de prendre des photos!

Avis aux intolérants au gluten: un couscous, ça se mange très bien sans semoule! Le lendemain, j'ai testé le même couscous avec de la purée, sous les yeux effarés de mon beau-père. "Sacrilège!" a-t-il dit! ;-) Eh bien, c'était très bon également!

Bon, bon , bon ... A part cela, j'ai eu le grand plaisir de voir que j'étais en home Hellocoton, catégorie "Pipelettes" hier, grâce à mon article sur Ikea! Comme quoi!
Moi, cela m'a bien plu de vous montrer un peu ma ville, et je posterai de temps à autre d'autres photos, prises au gré de nos pérégrinations, car je trouve que Metz est vraiment belle! Euh oui, je suis un peu chauvine... (il est où, le smiley qui rougit? ) Mais juste un peu!
C'est comme ça, j'ai eu beau habiter ailleurs ces dernières années, je suis tout de même revenue vivre à Metz!

Passez un bon weekend! Moi, je me prépare dès ce matin à me rendre au marché, j'attends cela avec impatience! J'espère que le temps ne sera pas trop maussade...

Bisous à vous! ♥

13.8.10

Oui, on peut se rendre chez Ikea en prenant le bus!

Un petit miracle pour moi, hier matin: j'ai pu sortir prendre l'air !!!
Oui, parce que ces derniers temps, et encore plus depuis notre retour de vacances normandes, j'étais terriblement fatiguée, au point de redevenir la Belle au Bois Dormant que j'étais en mars dernier.
Mais après une bonne nuit de sommeil (enfin, "bonne", selon mes critères, hein? ) comme j'en attendais depuis longtemps, j'ai pu prendre mes cliques et mes claques et partir me promener en compagnie du chéri.

Enfin, partir me promener, c'est un bien grand mot : il nous fallait absolument passer chez Ikea acheter quelques articles pour notre appart.
Et quand on n'a plus de voiture, eh bien on prend le bus pour se rendre chez Ikea! C'est carrément possible!

Pour "fêter" cette petite sortie en amoureux, j'ai donc décidé de m'apprêter un peu, puisque je ne m'étais absolument pas maquillée depuis 10 jours.
Au programme, un makeup très simple et sobre, comme j'aime le porter.


Ma BB Cream Erborian, teinte dorée, du blush (toujours celui de la palette Joues & Regard TBS 02), un peu d'ombre à paupière Sfumato d'Une, teinte S13, un beau brun sombre et fumé, du mascara Effet Faux-Cils de Gemey, et du gloss Clarins, couleur Iced Pink.

Je vous emmène donc avec nous, à travers Metz.

A quelques minutes à pied de chez nous, voici l'arrière de la gare. C'est le dépose-minute, actuellement en travaux, pour accueillir plus de voitures en stationnement.
Vous pouvez donc vous rendre compte que je ne suis pas loin du tout du nouveau Centre Pompidou, inauguré en grande pompe en juin dernier.
Je ne m'y suis pas encore rendue, l'art contemporain, ça n'est pas mon truc.
Encore que si l'exposition Lucian Freud qui s'est tenue au Centre de Paris venait à passer à Metz, je m'y rendrais sans doute. C'est un artiste dont j'ai immédiatement aimé l'oeuvre, en la découvrant il y a de cela plusieurs années.


Comme on peut le voir, tout n'est pas encore fini, et la construction de ce musée a généré énormément de travaux dans la ville, pour l'embellir. Ma foi, ce qui se prépare est plutôt prometteur. Metz avait besoin d'un petit coup de jeune.
Ah, et vous pouvez apercevoir dans le ciel le reste des gros nuages gris, responsables d'une pluie diluvienne, au petit matin.
Heureusement, le ciel s'est dégagé par la suite. Nous étions partis sans parapluie!
Après tout, comme le disait Tony "S'il pleut, nous nous abriterons dans un magasin!" Mmmh, pas faux!


A l'intérieur de la gare, un espace entièrement réaménagé il y a quelques années, pour y recevoir une librairie Relay.
Librairie qui n'a rien à envier aux magasins Fnac ou Virgin, question titres disponibles. Certains de mes collègues adorent y flâner en attendant leur train le soir.
Moi, j'aime particulièrement les lustres, imposants et très début du XXè siècle, avec leurs énormes globes de verre.


Nous voici donc sur le parvis de la gare de Metz. Ah la gare de Metz! Toutes les personnes que je connais sont littéralement amoureuses de cette gare.
Et moi aussi.
Il faut savoir que la gare de Metz, achevée en 1908 dans le style néo-roman rhénan, est une volonté de l'empereur allemand Guillaume II, qui voulait en faire un hymne à son empire. Sa façade est pleine de détails, de sculptures, qui sont là pour célébrer la gloire des empires germaniques.

J'ai toujours le sentiment d'être "chez moi" quand je suis dans cette gare. Je me souviens encore, quand, petite fille, Maman et moi allions chercher mon père le soir. Il prenait alors quotidiennement le train pour se rendre à son travail de professeur, situé à Thionville, et j'ai ce souvenir précis de son odeur lorsqu'il revenait: ses joues étaient froides d'avoir marché jusqu'à la gare, et elles sentaient la pluie. Certainement un souvenir d'hiver!


En face de la gare, la Poste, bâtie en grès rose, dans la même période. Cet édifice fait partie d'un ensemble de bâtiments administratifs, construits comme faire-valoir de la gare.
Elle adopte, quant à elle, le style roman.


Je l'aime beaucoup, ce bâtiment. Certains le trouvent trop massif, trop allemand. Soit. Mais en pure Mosellane que je suis, cela fait partie de mes racines, et j'en suis totalement amoureuse également.
A l'intérieur, 2 énormes escaliers, bordés de rampes ouvragées, vous emmènent de part et d'autre dans l'immense salle qui tient lieu d'espace à la Poste actuelle, avec ses guichets, et ses distributeurs.

Alors, la petite ligne jaune que vous pouvez apercevoir au-dessus des sculptures, c'est tout simplement le néon jaune, installé à l'année apparamment, qui décore et illumine le bâtiment au moment de Noël!

Nous avons donc fait là notre premier arrêt de la matinée, car Tony avait quelques jeux vidéo à envoyer pour finaliser des échanges.


Derrière la Poste, et donc devant nous, dans la continuité de la rue d'Austrasie, un tout petit marché, constitué, je crois, d'un marchand de fruits et légumes et d'un poissonnier.


Sur nos pas, la vue sur la grande horloge de la gare. Une photo prise en plein soleil, qui ne rend pas forcément au mieux, malgré le mode "Contre Jour" employé!


Quelques mètres plus loin, nous voici place Mondon, prêts à traverser deux passages piéton.
Derrière nous, l'hôtel des Corporations, construit dans un style néo-Renaissance alsacienne, toujours en grès rose. Moi je lui trouve même un petit air flamand.


Sur notre gauche, un immense rond-point qui accueille fontaine et terre-pleins fleuris.


A notre droite, au moment de traverser le second passage piéton, qui nous rapproche petit à petit du centre-ville, l'avenue Foch.
L'avenue Foch est une superbe avenue, melting-pot d'architecture. En effet, cette ancienne allée cavalière, le Ring de l'empereur Guillaume II, est bordée de maisons édifiées dans des styles variés par les Messins d'alors, immigrés et natifs.
On y retrouve aussi bien l'architecture néo-baroque, qu'Art Nouveau, néo-Renaissance allemande ou bien néo-gothique, d'autres constructions d'inspiration parisienne ou bien Renaissance française...
Chaque propriétaire avait là l'occasion d'exprimer son goût de l'art, ou tout simplement ses origines.

Si l'avenue Foch est magnifique en pleine journée, surtout ensoleillée, je ne vous conseille pas cependant de vous y aventurer une fois 23h passées: l'avenue devient alors,sous l'éclairage riche des réverbères, le rendez-vous des demoiselles (ou damoiseaux, pour certains ) en petite tenue, et de leurs clients en voiture! ;-)


Ici, un gros plan sur les coupoles des immeubles photographiés un peu plus haut, que Tony trouvait particulièrement intéressantes, parce qu'elles sont toutes différentes!

J'aime beaucoup ces toits en ardoise arrondis, et ces lucarnes en oeil-de-boeuf ornementées.


En continuant à pied, le long de la rue Harelle, vous apercevrez la porte Serpenoise, l'une des portes emblématiques de Metz!
La porte d'origine fût détruite en 1561. Elle marquait alors la limite sud de la ville.
Celle que l'on peut admirer actuellement a été reconstruite dans les années 1850, à l'occasion de l'arrivée du chemin de fer, et remaniée en 1903, incorporant ainsi 4 petites tourelles à ses extrémités, empruntées au rempart Saint-Thiébaut.

Il faut que je pense à photographier la porte Serpenoise à l'occasion des fêtes de Noël. Elle accueille alors sous son arche un immense chandelier de lumières, et sa façade est éclairée de façon à mettre en valeur sa pierre jaune, le fameux grès de Niederviller.
Chaque année, cette vision illuminée me met en joie, et j'aimerais vous faire partager cela!


Quelques dizaines de minutes de marche, et un bus plus tard, nous sommes arrivés, hors de la ville, chez Ikea!
Les nuages gris et bas ont disparu, pour laisser la place au soleil! Et mon Tony n'en menait pas large avec sa ceinture lombaire, qui lui tenait horriblement chaud! ^^

Alors, bien sûr, chez Ikea, temple de l'ameublement et de la décoration universels, je ne sais pas pourquoi, mais au milieu des articles que l'on trouve forcément moches, on ne peut s'empêcher de vouloir mettre même ce dont on n'a pas forcément besoin, ou du moins ce qui pourrait attendre, dans son chariot.

Je n'ai pas échappé à la règle, mais la contrainte du sac bleu à porter sur le chemin du retour fût salvatrice!
Peu importe, j'ai tout de même pris mon papier et mon crayon pour noter quelques idées, et quelques bibelots à acheter lors de notre prochaine visite: une lampe de chevet, des bocaux en verre pour les céréales et autres, etc...

Tony m'a même agréablement surprise en me montrant une cuisine aménagée, d'inspiration plutôt rétro, me disant " Moi, c'est ce genre de cuisine que je veux!" Alors pour votre information, c'est une cuisine Faktum habillée avec des façades Fagerland, en pin teinté à l'ancienne.
C'est vraiment agréable de constater que nos envies évoluent en accord!

Quant à moi, je suis tombée folle amoureuse d'un fauteuil en rotin, que j'aimerais installer devant notre pc fixe, comme fauteuil de bureau. Bon, vu la tête de Tony à l'évocation de cette idée, ça n'est pas encore gagné! Mais pour le moment, le fauteuil est encore en magasin, et mes illusions bien au chaud! ;-))


Une heure et quelques plus tard, nous étions à nouveau à l'arrêt de bus, attendant celui qui nous ramènerait chez nous.
Dans notre sac, une couette d'été, un oreiller pour Tony, qui, malgré qu'il soit d'abord mon adorable chéri, est secrètement connu sous le nom de "massacreur de coussin", ainsi que 2 ou 3 autres bricoles, et de quoi changer les rideaux dans notre chambre.

Autant vous dire que la couette d'été a vraiment été la bienvenue cette nuit!
Alors je sais qu'il est un peu tard pour cet achat, vu que nous sommes déjà à la mi-août, mais nous n'en pouvions plus de notre couette habituelle, qui nous étouffait de chaleur la nuit.
Et puis l'avantage d'avoir 2 couettes de différentes épaisseurs, c'est que dès novembre ou décembre, je vais pouvoir les réunir en y cousant de petits liens, et nous fabriquer ainsi une couette super chaude et moelleuse pour les nuits très froides de l'hiver lorrain! ^^


Conclusion: oui, on peut tout à fait se rendre chez Ikea en bus! Toutefois, mieux vaut ne pas acheter de meuble! Et là encore, même Ikea a la solution: location de camionnette!
Mais ça, ce sera peut-être l'objet d'un autre billet, qui sait? ;-))


Une petite douceur rétro pour la fin: à l'heure où nous sommes rentrés, le facteur était déjà passé! Et m'attendait dans ma boîte aux lettres ce petit livre Taschen, fraîchement commandé il y a 3 jours.
A l'intérieur, un recueil de publicités de mode et de produits de beauté datant des années 50.
Un vrai régal pour les yeux! C'est coloré, les femmes sont belles et glamour, et les hommes tout en dents blanches!
Pour moi, une vraie inspiration, tant dans les coiffures, que les tissus, et les coupes de vêtements!

En attendant, profitez de la dernière quinzaine d'août à venir! Moi, je continue à me reposer, avant de reprendre le travail.


Bisous, et prenez soin de vous!


PS: je voudrais souhaiter la bienvenue avec un immense plaisir à Misscola et Lola, deux blogueuses passionnées de vintage.
Lola est d'ailleurs une compatriote messine, et j'ai eu la bonne surprise de découvrir son blog en début de semaine: ses photos sont belles, et la demoiselle a un look d'enfer!
N'hésitez pas à y faire un tour:  "Le Journal Vintage par Lola"
Merci à vous deux! ♥